Arrêté du 19 mai :Interdiction temporaire de pêche.

INTERDICTIONS DE RÉCOLTE ET CONSOMMATION :

VU LES RÉSULTATS D’ANALYSES DÉFAVORABLES CONCERNANT LES TOXINES LIPOPHILES SUR LES COQUILLAGES, LE PRÉFET DU FINISTÈRE A DÉCIDÉ CE JOUR D’INTERDIRE LA PÊCHE RÉCRÉATIVE ET PROFESSIONNELLE, EN VUE DE LA CONSOMMATION HUMAINE :

–   de tous les coquillages sauf les huútres des zones « Rade de Brest Ouest », « Baie de Concarneau – Rivière de Penfoulic », « Baie d’au- dierne – estran » et « Aven – Belon – Merrien »

  • de tous les coquillages des zones « Abers Ouessant – Secteur des Blancs Sablons »  et « Rivière de Pont L’Abbé »

Le tableau ci-après récapitule l’ensemble des zones fermées et les espèces de coquillages concernées.

La carte actualisée et le détail des interdictions sanitaires de pêche de coquillages se trouvent sur le site internet des services de l’État dans le Finistère : http://www.finistere.gouv.fr/tags/view/Les+dossiers/Conchyliculture

D’autres secteurs peuvent être fermés à la pêche des coquillages en raison de contamination micro- biologique ou de nécessité de repos biologique pour maintenir la ressource.

Ces interdictions sont disponibles auprès des mairies des zones littorales et sur le site internet : www.pecheapied-responsable.fr.

Pour toute information concernant les secteurs fermés à la pêche professionnelle:

DDPP 29, Service alimentation, 2 rue de Kerivoal – 29334 QUIMPER Cedex tel : 02 98 64 36 36, ddpp@finistere.gouv.fr

Recommandations :

Les personnes ayant consommé des coquillages provenant de ces zones et présentant des troubles digestifs (vomissements,   diarrhées,   nausées)   et/ou   des   symptômes   neurologiques   (maux   de   tête   persistants, désorientation et confusion) sont invitées à se rapprocher de leur médecin.

Il est rappelé que la cuisson ne détruit pas les toxines apportées par les phytoplanctons (algues microscopiques). Même après cuisson, les coquillages restent impropres à la consommation.

Partager :

Vous aimerez aussi...