Point sur les travaux d’élagage

la-machine-a-disquesPour garantir des conditions de circulation satisfaisantes en matière de sécurité pour les piétons, les 2 roues et les véhicules, la collectivité doit veiller au libre accès des voies communales.

Face aux nombreux débordements de végétation sur l’emprise des chaussées, une entreprise d’élagage est intervenue fin octobre pour rétablir le gabarit routier. Les résultats de cette intervention ont pu surprendre, à juste titre, certains habitants. En effet, le matériel utilisé, constitué de couteaux fixés sur un rotor, pour cette opération  a surtout vocation à couper les jeunes pousses d’un diamètre inférieur à 1cm  sur les talus et accotements.

Pour élaguer les arbres, l’utilisation d’un lamier (scie circulaire sur un bras articulé de tracteur) est beaucoup plus approprié car la coupe est bien plus nette et de ce fait plus esthétique. Néanmoins, il existe une différence importante au niveau de ces 2 techniques : dans le premier cas, le chauffeur du tracteur travaille seul. Dans le second cas, il convient d’organiser un atelier comprenant le tracteur lamier, mais aussi un autre tracteur avec un  broyeur de branchages ainsi qu’une remorque pour évacuer les résidus qui ne pourraient être broyés, soit une équipe de 3 ou 4 agents.

En d’autres termes, le rendement  n’est pas du tout comparable. L’urgence de certaines situations associée au plan de charges actuel des Services Techniques n’a pas permis de mettre en place une organisation de ce type. Cependant, il est prévu qu’au cours des prochaines années, une organisation rigoureuse soit mise en place pour la gestion de ces espaces.

La commune rappelle également aux propriétaires qu’il leur appartient de réaliser ou faire réaliser régulièrement les travaux d’élagage dès que les plantations des parcelles leur appartenant, débordent sur le domaine public routier. Une procédure visant à rappeler ces dispositions et permettant la mise en demeure des propriétaires sera opérationnelle dans quelques temps.